lundi, 09 novembre 2015 00:39

Demi Test: Dragon Quest Heroes

Écrit par

Oui, demi. Pourquoi demi ? Tout simplement parce qu'après 10 heures de jeux, j'ai été dans l'impossibilité de continuer à jouer. Ho ! Aucun problème technique ! Non, j'ai tout simplement tellement détesté ce jeu que je n'ai pas pu continuer, considérant que la vie était trop courte. Du coup, on ne peut pas parler d'un véritable test. Je ne l'ai pas terminé, mais je sais pourquoi je l'ai détesté...

 

Un univers fidèle

Avant la déception, l'émerveillement ! L'emballage de ce Dragon Quest Heroes est fidèle à la série. Tous les connaisseurs reconnaîtront les monstres du bestiaire, la patte graphique et l'ambiance du titre qui baigne littéralement dans du pur Toriyama. Les monstres d'Arbera se sont soudainement retournés contre la population, c'est la panique, c'est le bordel. Le vrai.

C'est comme ça que vous aurez à choisir entre l'un des deux capitaines, Lucéus ou Aurora. Se joindra alors rapidement à eux Doric, le roi, une véritable brute au bâton de combat. Votre équipe grossira assez rapidement au fil du scénario. Au total, vous aurez donc accès à une douzaine de combattants différents. À tout moment, dans la partie, vous pourrez passer d'un personnage à l'autre à la simple pression d'une touche.

Le jeu est beau et  fluide, même quand l'écran s'agite avec des dizaines de monstres à l'écran. À la limite, l'animation est un peu raide. En fait, c'est simple, on se croirait presque dans un véritable RPG de la saga. Sauf qu'ici, le RPG en question aurait frayé avec un musou (des titres comme Dynasty Warriors) et en serait sorti... Ça... 

 

 

Course aux médailles

Déjà, soyons clair, je suis un fan de la série Dynasty Warriors et j'ai beaucoup aimé Hyrule Warriors. Ce que j'aime de ces jeux, c'est le nombre d'ennemis à l'écran, mais aussi la finesse du gameplay qui se cache derrière des titres profondément bourrins. Ce sont des choses que je n'ai jamais retrouvées chez ce Dragon Quest.

Le scénario du jeu est copieux et vous amènera dans de nombreuses zones différentes où vous croiserez un certain nombre de personnages dont certains rejoindront vos rangs comme je l'ai dit plus haut. À cela s'ajoute de nombreux défis qui permettront de monter plus facilement de niveaux afin d'affronter par après de nouveaux bosses.

Contrairement aux musous qui consistent à conquérir des territoires, mais aussi à défendre des zones ou récupérer des forts en comptant sur l'IA de ses troupes, ici vous pouvez récupérer des monstres sous forme de médailles. Ces derniers peuvent garder une zone, lancer un sort précis etc. À vous de vérifier ce qu'ils peuvent faire et en user de manière stratégique. Ceci vous permettra d'aller, par exemple, fermer les Malstroms, des portails, qui permettent aux monstres d'attaquer en nombre ou encore de ralentir un boss.

Si au départ, le concept est très bon et réellement intéressant, il finit rapidement par tourner au rond. Il est vrai que les différents monstres ont pas mal d'aptitudes différentes, mais au final, on fait souvent la même chose. C'est un reproche qui vaut pour les musous, mais là c'est bien plus grave car on peut passer d'un personnage à l'autre en ne faisant que spammer un bouton et attendre d'avoir son attaque dévastratrice (appelée haute tension) pour la spammer et... recommencer.

 

 

Tower Defense

Avec une seule véritable attaque ultime, on s'ennuie vite une fois que l'on a tout vu. En choisissant de simplifier à ce point les musous, les fans du genre n'y verront que les pires défauts de ce type de jeux. En effet, on finit par s'enfermer dans une certaine routine qui durera jusqu'à la fin et ce, peu importe quel personnage vous choisirez de jouer et c'est quand j'ai compris cela qu'il m'est devenu difficile de relancer le jeu.

Pour schématiser, vous aller sur le hub central (appelé l'Aéroc), vous vous équipez et acheter de l'équipement à la manière d'un action RPG, vous choisisissez une mission sur la carte, vous êtes alors lancé dans une arène de taille réduite (plus petite que de nombreux musous) et vous avez un objectif ou plusieurs à accomplir. Vous le faite, la mission se termine et retour à l'Aéroc et ainsi de suite...

En fait, ce Dragon Quest Heroes rappelle plutôt les tower defenses dans leson aurait implanté un mode beat'em all. Il faut gérer correctement les slots des médailles, apprendre à choisir quoi utiliser puis atteindre l'objectif. Certes, pour éviter de trop s'enliser dans la routine, le jeu tente de nous forcer à accomplir certaines actions comme activer des armes dans une ville en pleine mission pour stopper un ennemi ou une nuée de monstres.

Même si avec chaque montée de niveau il est possible de mettre les différents héros à sa main, on se retrouve tout de mème avec principalement 3 attaques et 3 ou 4 enchaînements qui ont tendance à se ressembler beaucoup d'un personnage à l'autre. Il y a toutefois il faut le reconnaître, une volonté de bien faire en jouant sur les aptitudes défensives de certains personnages qui peuvent buffer l'équipe, mais sincèrement, ce n'est pas le genre de perso que l'on apprécie de jouer énormément.

L'impossibilité de jouer à deux vous empêche de sortir de la routine et la simplicité du scénario n'est pas non plus un point fort à souligner. Après, il faut reconnaître que le nombre de quêtes annexes est monstrueux, que certaines débouchent sur de belles surprises ou de bons défis, que l'alchimie, qui permet de créer de nombreux objets est plutôt bien faite, mais est-ce suffisant ?

 

 

Mais pour qui est ce Dragon Quest Heroes ?

Du coup, à qui s'adresse ce Dragon Quest Heroes ? Clairement pas aux fans de musou ! Je ne pense pas qu'ils puissent réellement s'y amuser. Les cartes sont trop petites, il n'y a pas de stratégie complexe à mettre en oeuvre pour venir à bout d'un ennemi, le nombre d'attaques et combos est ultra limité et on ne peut pas jouer à deux.

Par contre, les fans de beat'em all classiques et de JRPG pourraient y trouver de quoi s'amuser au moins une bonne trentaine d'heures, voire beaucoup plus si le 100% est un objectif.

Pour ma part, j'aime autant les JRPG que les musous, mais le mélange des deux n'a eu aucune emprise sur moi, si ce n'est un profond ennui.

 

En bref:

  • Les +:
  • L'univers de Dragon Quest
  • Un énorme contenu
  • Pas mal de boss différents
  • Les -:
  • Limité dans son approche et répétitif (petites cartes, peu de combos, 1 coup spécial)
  • Toujours devoir retourner à la base
  • Pas de coop
  • Du bon gros recyclage d'arènes

 

Informations supplémentaires

  • Développeur: Koei Tecmo
  • Éditeur: Square Enix
  • Style: Action RPG
  • Version: Japonaise, sous-titre FR
  • Multijoueur: Non
  • Copie fournie par: Achetée

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.