mardi, 29 janvier 2013 00:28

PC vs console : comment économiser des centaines d'euros

Écrit par 

Les jeux vidéo, c’est un produit de luxe ! Pire encore, on en veut toujours plus et c’est normal parce que c’est aussi un bien de consommation. J’ai joué sur PC jusqu’en 2009 environ et je suis complètement passé à la console. Je suis revenu récemment au PC et mon portefeuille ne s’en porte pas plus mal !

 

PC Vs Console

 

Acheter du day 1  à 25 euros et moins !

Comme beaucoup de gamers, les nouveautés, ça me tente... Comme beaucoup, Borderlands 2, Far Cry 3 ou DMC c’est du day 1 ! Dès que ça sort, je veux sauter dessus et en profiter au maximum.

Mais voilà, comme beaucoup, une fois encore, mettre 50 ou 60 euros à chaque sortie, ce n’est pas envisageable. Alors oui, il y a les bons plans, un titre à 30 euros, un autre à 35... Il faut sauter dessus et attendre la poste...

Moi, quand je joue, je veux être servi tout de suite, alors je n’achète que du dématérialisé et pour ça, je passe par un comparateur de revendeurs de clés en plus de profiter, bien entendu, des promos Steam ou autre.

Le système n’est pas illégal en soi, mais les plates-formes légales le détestent autant que le jeu d’occasion.

Une faille dans le système

Une bonne partie des clés que vous achetez par ce système sont russes ! Steam a pris les devants et a régionalisé l’activation des titres de sa plate-forme, mais un simple VPN suffit et les revendeurs vont jusqu’à le fournir pour que vous puissiez activer votre jeu.

Une fois le jeu activé, c’est terminé, vous pourrez jouer et retélécharger le titre sans problème. Alors les différentes plates-formes tapent parfois du pied en menaçant de bannir des comptes, mais jusqu’à présent elles aboient plus qu’elles n’agissent.

Je vous laisse imaginer l’émeute virtuelle qu’on aurait si des joueurs se faisaient bannir en masse. Le système perdrait la confiance de nombreux utilisateurs. Ils sont donc pris dans un dilemme dont il est difficile de se sortir et.... nous en profitons.

 

Dlcompare

 

Un peu de mathématiques

Si on considère qu’une console de jeu coûte environ 250 euros et un PC 800 pour quelque chose de bien, la machine est rentabilisée la première année en achetant seulement 2 jeux par mois...

Si vous changez votre carte graphique tous les 2 ans (200 euros) et de PC tous les 4 ans (800 euros environ) vous aurez donc dépensé un total de 2000 euros de matériel sur 5 ans...Avec les jeux, cela représente 5000 euros sur 5 ans !

Pour une console, en achetant uniquement des nouveautés  sur 5 ans au même rythme que sur PC, vous aurez donc dépensé 250 euros de matériel pour un total de 6850 euros avec les jeux (55 euros en moyenne pour une nouveauté achetée en jour 1 ou 2).

Rien ne vous empêche non plus d’acheter une machine plus chère, de l’ordre de 1500 euros, et de changer de carte graphique au bout de 2 ans et demi (une à 300 euros) pour économiser au final 200 euros supplémentaires puisque vous n’aurez pas à renouveler le reste de votre PC sur la période.

Si vous prenez des jeux qui ont quelques mois, la différence sera encore plus importante, car entre les revendeurs de clés et les promotions Steam, la majorité des occasions d’achat sur console sont toujours plus chères que sur PC.

L’argument du “avec un PC, c’est plus cher” est donc généralement faux et ce n’est pas le seul préjugé qui saute.

De moins en moins d’exclusivités

À l’exception de l’univers Nintendo, on ne peut pas dire que les Xbox 360 et PS3 soient gavés de bonnes exclusivités. L’étau se resserre.

Si, il y a quelques années, les consoles se partageaient quelques titres que le PC ne vît jamais, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. Des jeux typiquement console se voient adapter sur PC. Je pense notamment à Devil May Cry ou encore Street Fighter IV et Resident Evil.

De plus, il ne faut pas oublier un petit détail qui a son importance; le PC aussi à ses exclusivités et elles sont loin d’être à minimiser. Qui ne connaît pas Diablo ou Starcraft ? Rajoutez à ça des tonnes de MMORPGs et le PC s’affiche clairement comme un concurrent sérieux. N'oubliez pas non plus le modding disponible pour certains jeux comme Skyrim et vous verrez que les PCs ont de l'énergie à revendre.

 

Steam

 


La simplification du microcosme PC

On peut aussi critiquer Microsoft, mais Windows 7 et 8 sont ultra accessibles. N’importe qui peut les utiliser sans problème. Les périphériques de jeux sur PC sont devenus aussi très simples d’accès, que ce soit Razer ou Logitech, le maître mot est : ACCESSIBILITÉ !

Vous branchez, vous insérez le CD et c’est tout. Vous n’aurez qu’une fois à le faire. Pour les branchements sur la Télévision, c’est pareil ! Microsoft, Nvidia et AMD ont fait beaucoup d’efforts pour que tout se fasse facilement.

Windows détecte l’écran (et la résolution) automatiquement, en utiliser 2 ou basculer de l’un à l’autre se fait d’un simple “Touche Windows + P”.

Mieux encore, Valve, via Steam Big Picture, permet à l'utilisateur lambda de piloter son interface via une manette de jeu. Aucune connaissance n’est nécessaire.

Le monde PC n’est plus hermétique et réservé à des connaisseurs quand il s’agit de jouer.

Conclusion

Les clichés ont la vie dure ! En 2013, jouer sur PC est bien plus rentable sur la durée que sur console. C’est un fait (c’est le cas depuis plusieurs années en réalité). Il faut juste chercher un peu.

Certes, le jeu PC n’a pas du tout le même type d’exclusivités que sur console (et c’est parfois dommage), mais il offre un confort de jeu similaire avec une qualité graphique souvent supérieure.

De toute manière, avec une économie globale de l’ordre de 1500 euros, rien ne vous empêche de vous payer une console et de vous limiter à ses exclusivités. Personnellement, c’est ce que j’ai décidé de faire et mon portefeuille est content, mais alors vraiment !

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.