mardi, 30 septembre 2014 00:00

Test: Destiny

Écrit par

Ah! Destiny! Bungie n’avait pas vraiment le droit de se rater. Présenté comme le messie de la génération PS4/One, Destiny a cristallisé toutes les attentes des joueurs. Renforcé par un plan marketing redoutable, le jeu doit maintenant faire face à son Destin (ho! ho! ho!) dans les mains des joueurs.


À s’en exploser les mirettes

Destiny nous fait comprendre rapidement que techniquement, il envoie du lourd! Graphiquement magnifique et sublimé par d’impressionnantes cut scenes, le titre de Bungie nous fait immédiatement pensé à un blockbuster hollywoodien.

Rien n’a été laissé au hasard. Que ce soit la bande-son parfois sublime (le chapitre final... une pure merveille) ou encore les doublages de bonne qualité, l’emballage ne peut que nous donner envie de nous jeter dans le jeu.

Fortement inspiré des univers SF tels que Mass Effect ou encore Star Wars, Destiny ne décolle jamais vraiment dans son scénario. Si celui-ci commence plutôt bien, il s’enlise trop rapidement et ne monte pas en puissance pour finalement devenir complètement anecdotique en milieu d’aventure.

C’est dommage, surtout que nous avons l’impression, en regardant la scène finale d’avoir eu un prélude à une aventure mystérieuse. Le truc c’est qu’en fait, on s’en fout. Ça fait déjà au moins 6 ou 7 heures qu’on a décroché.

Quand on sait que le scénario principal se termine en 15-16 heures sans problème, c’est quand même pratiquement la moitié. Pour ma part, je ne me souviens que des bases; les déchus sont méchants, les Vex sont méchants, la reine est bizarre et moi, de toute manière, je dois buter tout ce qui se présente, dont je m’en fous.

 

Une base solide

La force de Destiny, il faut la chercher ailleurs, dans son gameplay. Si on ressent l’influence de Halo sur Destiny, ce n’est pas le seul point positif, loin de là. Tout d’abord, le jeu est extrêmement agréable au gamepad, ce qui est en fait assez rare pour un FPS.

Que ce soit les combats ou même la navigation dans les menus, tout est bien pensé. Les combats sont agréables, les catégories d’armes intéressantes même si actuellement, il y a un déséquilibre rendant les fusils automatiques supérieurs au reste, car non seulement ils balancent de bonnes salves, mais en plus ils sont précis à longue distance. Bungie a déjà prévenu que ceci serait corrigé.

Quant aux classes, contrairement à ce que j’ai pu lire à droite et à gauche, et qui me fait songer à un gros manque de connaissances du titre, elles sont très différentes et cela se ressent lorsque vous augmentez les niveaux de difficulté des donjons.

Chaque classe (Arcaniste, Chasseur, Titan) possède 2 doctrines qui sont des arbres de compétences proposant différentes améliorations dont un « Super », une attaque qui peut littéralement inverser la tournure d’un combat.

Par exemple, l’Arcaniste peut déclencher une attaque de zone dévastatrice ou dans le second arbre accroître considérablement ses statistiques pendant quelques secondes alors que les titans peuvent créer des champs de force protégeant le groupe de toute attaque pendant une bonne période.

Si chaque classe est indépendante et se suffit théoriquement à elle-même, à haut niveau, vous sentez tout de suite la présence ou l’absence de l’une d’elles dans vos stratégies. Votre approche de la situation est plus ou moins facile si vous savez exploiter les compétences de chaque classe.

 



C’est aussi valable en PvP ou, en domination par exemple, un Titan peut conserver un point un bon moment, le temps que les renforts arrivent, là où un Chasseur va servir de nettoyeur pour prendre une zone dans une attaque éclair pendant que vos adversaires n’arrivent pas à se défaire d’un Arcaniste qui vient de déclencher son super.

Vous l’avez compris, Destiny est avant tout un titre multijoueur. On peut se rencontrer dans la Tour, le Hub central qui rassemble vendeurs, quêtes, coffre, etc. en plus de se croiser sur les différentes zones quand celles-ci ne sont pas instanciées pour un groupe ou un joueur seul.

Les autres lieux, soit la Terre, la Lune, Vénus et Mars (on ne compte pas le Récif où il ne se passe rien) sont les endroits où vous pourrez attaquer vos quêtes et vos donjons.

Ici, premier reproche, pour un jeu présumé avoir une durée de vie de 10 ans, il y a en réalité peu de choses différentes à faire. Bungie a un travail colossal à livrer pour éviter que la répétitivité ne tue sa licence.

Chaque mission peut être refaite dans un mode de difficulté plus élevé (jusqu’à 4 niveaux) rendant les ennemis plus résistants et agressifs. Aux missions scénarisées, s’ajoutent des donjons à faire à 3 et le raid à 6.

Il ne faut pas oublier non plus les patrouilles (une zone par planète) qui nous proposent un espace ouvert où l’on peut, à l’aide de notre Spectre (un robot ultra bavard, mais super utile) scanner l’environnement pour obtenir des quêtes qui vous rapporteront des points qui vous permettront plus tard, d’acheter du matériel légendaire.



 

Farming zone

Et c’est là que les choses commencent à se gâter. Des points, il en faut beaucoup. Tout d’abord, pour acheter du matériel légendaire, il faut être au moins rang 2 de l’avant-garde ou de l’épreuve.

Cela veut dire que vous devez enchaîner des contrats qui sont des objectifs précis (9 000 points d'XP sans mourir, terminer une mission en mode héroïque, etc.) à hauteur de 6 par jour maximum dans chaque catégorie, soit PvE (avant-garde) ou PvP (l’épreuve).

Certes, il y a un raccourci en s’affiliant à des groupes comme la nouvelle monarchie ou encore l’astre mort qui, grâce à un artefact que l’on achète chez eux, vous permettent de cumuler les points PvE et PvP auprès d’eux.

Il n’empêche que ça reste bien long et rébarbatif surtout qu’une fois ce matériel acquis, nous avons une belle surprise... Celui-ci finit par ne s’améliorer que via des matériaux rares qu’il faut farmer au travers de quêtes ou de farming à l’ancienne.

Le drop de la chance

Il est possible d’avoir du matériel légendaire ou exotique (le niveau le plus rare et le plus haut) en farming. En effet, que vous tuiez un niveau 3 ou 20, les créatures lâchent des objets ou du matériel à votre niveau (niveau 20 maximum, puisque c’est la limite de niveau « physique »).

Parmi ces objets, elles lâchent des engrammes cryptés, qui une fois décryptés en ville vous donnent une arme, un morceau d’armure ou un matériau. Les plus intéressants sont les bleus, les violets ou les jaunes (rares, légendaires ou exotiques).

Jusqu’à maintenant, un engramme pouvait donner quelque chose de niveau inférieur à ce qu’il était. C’était un pur cauchemar, mais un patch va corriger ça (si ce n'est pas déjà fait). Il n’empêche qu’ils sont suffisamment rares pour ralentir la progression d’un joueur, voire la stopper pour les plus malchanceux.

Sachant que pour dépasser le niveau 20, il faut impérativement une armure ayant comme statistique la lumière et pour dépasser le niveau 27, il faut commencer à porter de l’exotique et bien entendu améliorer tout ça à coups de composants rares et difficiles à obtenir, vous n’avez pas fini de farmer. Si vous manquez généralement de chance, la déprime vous guette.

Destiny

 

La montée de niveau galère

Même si le concept est très bon, c’est-à-dire de monter de niveau après le niveau 20 à l’aide de matériel, le manque de contenu vient biaiser les cartes et l’obligation de farmer les mêmes zones encore et encore devient une véritable plaie.

Ce ne sont pas les assauts qui consistent à enchaîner les donjons à des niveaux de difficulté variable ou encore le PvP, trop classique, qui pourront retenir éternellement les joueurs. La montée de niveau, après le 25, n’a pratiquement plus aucun sens tellement la chance est un facteur important.

De plus, un joueur ne s’intéressant qu’à un type de jeu, PvE ou PvP, ne peut techniquement faire que 6 contrats par jour dans chaque catégorie et enchaîner soit des arènes ou des patrouilles à l’infini. Sérieusement, ça rend dingue.

Certes, les donjons en niveau 24 ou 28 sont intéressants, car le game design est bien pensé, mais je ne me vois pas continuer longtemps à faire mes quêtes journalières, mes contrats et ma recherche de coffres dans les mêmes lieux constamment.

On peut aussi imaginer enchaîner les fameux évènements publics qui apparaissent aléatoirement et consistent en général à tuer à plusieurs une créature précise ou défendre une position durant quelques minutes dans les zones de patrouille, mais voilà, elles sont peu nombreuses et... aléatoires.


Mais on s’y amuse beaucoup...

... À plusieurs! Oui, à plusieurs! En l’état, seul, Destiny n’est potentiellement intéressant que jusqu’au niveau 21 à 22 maximum, car après, il y aura une nécessité de grouper, mais aussi un besoin de farmer constant.

Personnellement, j’ai la chance d’avoir un ami avec qui jouer pratiquement tout le temps, ce qui fait que là, je m’amuse vraiment sans ressentir d’ennui, sauf quand je décide d’aller rechercher des matériaux seul.

Du coup, mon expérience avec Destiny est fondamentalement positive et si son principal défaut, soit son manque de contenu, est comblé, Bungie détient là une très grande licence dont le potentiel ne demande qu’à exploser.

Destiny

 

Conclusion

N’y allons pas par 4 chemins. Destiny est un jeu à fort potentiel, mais il est complètement inexploité. Les bases sont solides et on prend énormément de plaisir à y jouer.

Les 3 différentes classes sont agréables à jouer. Comme je le dis, toutes les bases pour une licence exceptionnelle sont là.

Par contre, le contenu est bien trop faible pour retenir longtemps les joueurs. Le jeu est sorti seulement le 9 septembre dernier. Pratiquement niveau 27 actuellement (je fais partie de ces gens qui lootaient des engrammes qui donnaient des objets de niveau inférieur en permanence), je ne me vois pas atteindre le 28 de la même manière...

Après une cinquantaine d’heures de jeu et les deux doctrines de mon personnage développées, je tourne en rond par manque de contenu. Certes, je m’y amuse encore en duo, mais Bungie a intérêt de se dépêcher pour ne pas voir ses joueurs fuir vers d’autres horizons.

Pour les nouveaux arrivants, le farming sera plus facile. Les engrammes donneront un objet de même niveau ou supérieur et faire les quêtes journalières/hebdomadaires épiques et les assauts permettront d'obtenir des engrammes rares ou légendaires.

En bref :

Les + :

- Techniquement très bon
- La bande-son
- Gameplay très solide
- Les évènements publics qui cassent la routine
- Contrairement à ce que je lis, l’IA se débrouille
- Monter de niveau via le matériel, bon concept...
- Bungie est à l'écoute de ses joueurs

Les -:

-... Mais qui nécessite un farming intense
- Contenu trop faible
- Certains boss sac à points de vie aux niveaux de difficulté 3 et 4
- Le scénario mal mené

 

Informations supplémentaires

  • Développeur: Bungie
  • Éditeur: Activision
  • Style: FPS multi
  • Version: Française doublée
  • Multijoueur: 3 vs 3, 6 vs 6, coop 3, coop 6
  • Copie fournie par: Éditeur

6 Commentaires

  • Lien vers le commentaire ps4secrets.com jeudi, 30 octobre 2014 13:07 Posté par ps4secrets.com

    merci pour cet article, il est très bien écrit et c'est vrai moi aussi j'ai remarqué que le scénario était mal mené... mais bon comme joueur, je peux faire avec lol ^^

  • Lien vers le commentaire realestate agent tumblr samedi, 01 avril 2017 04:26 Posté par realestate agent tumblr

    I am impressed with this internet site, really I am a big fan.

  • Lien vers le commentaire paintball mardi, 04 avril 2017 19:46 Posté par paintball

    Its wonderful as your other content :D, thanks for putting up.

  • Lien vers le commentaire Jerold mercredi, 03 mai 2017 04:41 Posté par Jerold

    Good way of telling, and fastidious piece of writing to take facts about my presentation topic, which i am going
    to convey in school.

  • Lien vers le commentaire Dillon vendredi, 05 mai 2017 22:02 Posté par Dillon

    Article writing is also a fun, if you be acquainted with then you can write or else
    it is difficult to write.

  • Lien vers le commentaire Dwain samedi, 20 mai 2017 20:38 Posté par Dwain

    I really like looking through an article that will make men and women think.
    Also, many thanks for permitting me to comment!

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.