mercredi, 14 octobre 2015 00:23

Test: OnePlus 2

Écrit par

Le OnePlus One avait su surprendre. Du haut de gamme à petit prix, c'est quelque chose de rare dans le milieu de la mobilité. OnePlus nous propose donc cette année son deuxième téléphone et utilise une fois encore le même système d'invitation frustrant du OnePlus One (qui est devenu accessible normalement depuis quelques mois). Cette fois-ci, aucun effet de surprise, nous savons à quoi nous attendre avec ce OnePlus Two ! Alors une réussite ?

 

Un hardware au top

Le modèle testé est celui disposant de 4Go de RAM et de 64Go de stockage. C'est donc bien un monstre que nous testons, surtout que celui-ci dispose du fameux Snapdragon 810, un octacore tournant à 1.8Ghz et d'un GPU Adreno 430. La bête a déjà de quoi convaincre.

L'écran n'a pas changé, et nous avons donc le droit à de l'IPS 5.5" affichant du 1080P. Pour le reste, l'appareil devient dualSIM (nanoSIM), ne propose toujours pas de microSD, n'a pas de NFC, ni de recharge rapide, ce qui est pour ce dernier élément, est vraiment dommage surtout que le Snapdragon 810 la gère très bien.

Comme tous les smartphones haut de gamme, le WiFi est géré en 2.4Ghz et en 5Ghz, le Bluetooth 4.1 est disponible et on nous gratifie de 6 lentilles permettant de prendre des photos en 13 Mégapixels et de filmer en 4K. La caméra avant, quant à elle, propose toujours 5 mégapixels.

Autres nouveautés, le lecteur d'empreinte est présent (c'est à la mode), le chargeur est un USB-C et le châssis du téléphone est entièrement métallique. Seule la coque arrière s'enlève et est interchangeable.

 

Oneplustwo 01

 

Le design général du téléphone ressemble donc énormément au OnePlus One, mais on sent l'effort fait pour obtenir des lignes plus marquées.

Les boutons de volume ainsi que celui de démarrage sont sur la même tranche, alors que l'autre tranche propose un bouton disposant de trois positions. Appelé Alert Slider, il permet de ne recevoir que les notifications importantes ou alors aucune notification du tout. C'est probablement la nouveauté la plus appréciable de l'appareil ! Fini les applications pour mettre le téléphone en mode silencieux la nuit. Il suffit de faire glisser le bouton.

Au final, on se retrouve avec un beau téléphone, puissant, avec un lumineux tournant sous OxygenOS 2.0, qui ressemble énormément à la version stock d'Android. Pour plus de détails, voici les caractéristiques du téléphone:

 

Couleur: Sandstone Black
Dimensions: 151.8 x 74.9 x 9.85 mm
Poids: 175 g

Système d'exploitation: OxygenOS Android 5.1
CPU: 64-bit Qualcomm© Snapdragon™ 810  1.8GHz Octa-core
GPU: Adreno™ 430
RAM: 4 GB/3 GB LPDDR4
Stockage: 64 GB/16 GB eMMC v5.0

Capteurs: Empreinte, Accéléromètre, Gyroscope, Lumière
Batterie: 3,300 mAh (recharge USB-C)
Wi-Fi: 2.4GHz 802.11b/g/n et 5GHz 802.11a/n/ac
Bluetooth: Bluetooth 4.1
GPS: GPS interne et boussole digitale

Caméra: 13 Megapixels, 6 lentilles
Vidéo: jusqu'à 4K, slowmotion 720P 120fps
Caméra frontale: 5 Megapixels

Autre: Bouton démarrer, Boutons volume, Bouton Alert Slider, dual SIM (nato), led de notification

 

oneplustwo 02

 

OxygenOS 2

Moins permissif que Cyanogen au niveau de la personnalisation, OxygenOS n'en demeure pas moins un système Android intéressant. Livré avec des applications comme Swiftkeyboard, c'est surtout l'application photo qui posera problème. Mal conçue et lente, il faudra passer par le Google Play pour se trouver autre chose de plus réactif. OnePlus promet toutefois de futures mises à jour pour améliorer les choses.

Ressemblant comme deux gouttes d'eau à un Android 5.1 classique, en jetant un oeil aux paramètres, on voit le paramètre "Boutons" qui permet, notamment, de permuter les boutons "récent" et "retour" ou d'activer une barre de navigation logicielle. On peut même modifier la fonction du double tapotage, modifier la fonction de la pression longue sur un bouton, etc.

Les autres paramètres de personnalisation se limitent aux icônes interchangeables, à la taille de la grille ou encore à la LED de notification. Rien de bien fou et les plus exigeants pourront toujours installer leur launcher favori si l'aspect visuel ne leur convient pas.

OxygenOS dispose également d'une nouvelle application en bêta, Shelt qui permet d'accéder rapidement aux contacts favoris et aux applications les plus utilisées.

Quant au capteur d'empreinte digitale, il permet de gérer plusieurs empreintes puis d'utiliser une empreinte digitale pour ouvrir le téléphone.

 

onelustwo int 01png

 

Quelques manquements

Comme dit plus haut, il est difficile de comprendre le choix de OnePlus sur la recharge de l'appareil. Alors que la recharge sans fil se démocratise dans le haut de gamme, OnePlus est un peu à la traîne dans ce domaine, même si la marque propose un chargeur USB-C, le futur de l'USB. Il faudra donc environ 2h00 pour recharger la batterie de 3300 mAh.

Quant à l'absence de NFC, elle s'explique par les critiques des utilisateurs du premier appareil. En effet, peu de gens sont fans de ce mode de paiement et de cette puce qui n'a pas su s'imposer chez les aficionados de la marque.

Autre détail, l'absence de microSD. Si ceci n'est pas gênant sur un appareil disposant de 64Go (et encore...), pour un appareil ne proposant que 16Go, filmer en 4K va s'avérer problématique rapidement vu l'espace que cela prend, mais malheureusement OnePlus suit le mouvement qui voit disparaître le port microSD de nombreux modèles et poursuit donc dans la lignée du premier téléphone.

 

oneplustwo usb

 

Sur le terrain

Au démarrage, pas de surprises ! On est en terrain connu. Tous les utilisateurs Android apprécieront le pragmatisme de l'interface qui va directement à l'essentiel. Du coup, on se retrouve en face des mêmes défauts qu'un Nexus ou de tout appareil utilisant une version stock d'Android 5.1.

C'est donc le menu Contact qui reste le moins agréable de tous, trop limité. Vous pourrez toujours vous tourner vers une application dédiée sur le Google Play, ce n'est pas ça qui manque ! Hormis ce détail qui fatigue bon nombre d'utilisateurs depuis des années, le OnePlus Two réagit au quart de tour et ne rame pas un seul instant. D'un autre côté avec 4Go de RAM et un Snapdragon 810, c'est un peu normal.

Malgré ses 175 grammes et son cerclage aluminium plus épais, la prise en main surprend. Elle est plus agréable que son prédécesseur et le téléphone paraît robuste.

Le bouton Alert Slider est pratique et il devient pratiquement impossible de s'en passer une fois que l'on y a goûté. Comme il a été dit plus haut, si vous ne voulez pas être dérangé, aucun problème ! Il suffit de choisir la position 2 ou 3 du bouton pour n'avoir que les notifications importantes ou aucune notification du tout.

Niveau puissance brute, le OnePlus Two s'en sort d'ailleurs très bien. Son Snapdragon 810 a une fréquence moins élevée que le M9 de HTC, mais il gagne en stabilité. Ceci ne l'empêche pas de faire plus de 22300 points sur 3DMark et plus de 3900 sous le Geekbench 3.

En pratique, les jeux sont fluides et aucun d'entre eux n'a posé problème. Ainsi des titres comme Mortal Kombat X ou encore Asphalt 8 fonctionnent sans problème.

 

oneplustwo bench 01

 

Quant à la navigation, elle est fluide, sans microlag et la possibilité d'utiliser des réseaux 2.4Ghz et 5Ghz permet au OnePlus Two de lire tout type de contenu en streaming sans difficulté.

S'il y a un défaut à noter, c'est la photographie ! Le jeu de lentilles n'y est pas pour grand-chose. Le problème vient d'une application photo embarquée franchement moyenne qui gère mal le HDR. Les photos sont bonnes, mais on peut faire largement mieux et plus rapide, parce que là, on a vu mieux.

Après une mise à jour, OnePlus a amélioré les choses, mais il reste encore du travail à faire pour profiter au mieux de l'appareil. Au pire, vous pouvez tester d'autres applications et comparer. Par exemple, Camera FV-5 a un rendu largement meilleur et propose des paramètres beaucoup plus intéressants que ce que propose l'application intégrée à OxygenOS.

Après, il est vrai que OnePlus a voulu proposer quelque chose de très simple et de facile à utiliser. Leur application se prend en main en quelques secondes et gère même les ralentis. Toutefois, elle est largement perfectible, surtout que le problème n'est pas insurmontable.

 

oneplustwo bench 02

 

 

Le scanner d'empreinte perd de sa sensibilité au bout d'un moment. Le problème n'est pas logiciel, mais vient plutôt du matériau de revêtement utilisé qui à tendance à garder un peu de gras et il faudra donc le nettoyer une fois de temps en temps pour retrouver la réactivité initiale. C'est un détail mineur, mais au départ, on se demande un peu ce qui se passe.

Quand un téléphone est puissant, on a toujours un peu peur pour la batterie. Le Snapdragon 810 consomme, mais la batterie de 3300mAh permet de tenir une grosse journée sans problème. On compte environ une petite douzaine d'heures pour une utilisation intensive et 8 bonnes heures en streaming vidéo 1080p. C'est pas mal. Si vous jouez, il faudra 6h08 à l'appareil pour flancher. C'est donc un peu mieux que ce que proposait le premier mobile de la marque. On pouvait espérer tout de même mieux.

Alors Oneplus Two ou non ?

Tout dépend ce que vous recherchez. Si vous avez déjà un Oneplus One ou si ce dernier était votre premier choix, dépenser 100 euros de plus pour un peu plus de puissance, un capteur biométrique, 2 nanoSIM et le bouton Alert Slider peut être discutable. À la limite, le capteur photo couplé à une bonne application peut être une raison supplémentaire, mais l'achat est loin d'être évident surtout que le One est disponible sans invitation contrairement à ce nouveau modèle.

Maintenant, si vous le comparez à des concurrents de même génération, le OnePlus Two est clairement un appareil intéressant au rapport qualité/prix indéniable. Il reste l'un des moins chers (voire le moins cher), il est complètement débloqué et propose une interface dépourvue de toute surcouche énergivore. Il n'a pas à rougir devant des appareils comme le iPhone 6 ou le Samsung Galaxy S6 qui sont bien plus chers.

Après, le système d'invitation peut nécessiter de la patience, mais finalement, si vous recherchez un appareil puissant et accessible, le OnePlus Two doit être considéré dans vos options d'achats. C'est un excellent appareil auquel on reproche finalement peu de choses.

Conclusion

Comme je viens de le dire, le OnePlus Two est un excellent produit et son seul véritable défaut, c'est réellement cette absence de rechargement rapide. LE NFC n'a pas vraiment d'importance (personnellement, je ne connais pas de gens à qui ça manque) et le microSD sur un appareil disposant de 64Go n'est pas un vrai problème.

La résolution de 1080p est toujours aussi agréable et est l'un des meilleures dans cette gamme de prix (si ce n'est le meilleur). Quant à l'usage, OxygenOS s'est révélé stable et n'a en fait que des défauts auxquels que l'on surmonte via des applications tiers. À la limite, il faudrait améliorer l'aspect personnalisation qui reste basique.

Lorsque l'on joue, l'appareil chauffe environ à 40 degrés, mais si on le compare aux appareils utilisant le même processeur il chauffe moins et refroidit beaucoup plus vite.

Le OnePlus Two est donc bien un flagship killer, moins cher que ses concurrents et offrant actuellement un des meilleurs compromis qualité/prix. Il n'est juste pas une révolution, comme le fut le One.

 

En bref:

  • Les +:
  • Un très bon rapport qualité/prix
  • Belles finitions
  • Le modèle 64Go au top
  • La qualité de l'écran malgré le 1080p
  • Une excellente expérience Android
  • Les -:
  • Pas de recharge rapide
  • Pas de microSD (pénalise surtout le modèle 16Go)
  • L'application photo vraiment pas top
  • Le système d'invitation pour l'acheter

 

 

 

Informations supplémentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.