mardi, 01 décembre 2015 03:45

Test: Rise of the Tomb Raider

Écrit par

Personnellement, j'avais adoré le reboot de Tomb Raider. Moins proche du jeu original et flirtant avec Uncharted dans son gameplay, ce nouveau Tomb Raider, exclusivité provisoire de la One était donc attendu. Le gameplay serait-il amélioré ? Les erreurs de jeunesse seraient-elles gommées ? Que va apporter ce nouvel épisode ? Hé bien regardons.

 

Un canon graphique

Tout comme son prédécesseur, Rise of the Tomb Raider place la barre très haut. Graphiquement, le jeu s'en tire admirablement bien. Les environnements vont du beau au très beau. Si la partie soviétique est un peu terne, les différentes ruines explorées sont tout bonnement magnifiques. Les jeux de lumières apportent un gros plus à l'ambiance et on s'attarde bien volontiers sur les différents tombeaux et sites datant du moyen-âge.

En fait, pour schématiser les grands espaces sont jolis et les jeux de lumières font office d'artifice pour masquer la diminution du nombre de détails et ça fonctionne très bien puisque dans le feu de l'action, on peut encore s'émerveiller devant une ambiance de soleil couchant. En intérieur par contre, c'est carrément impressionnant, les détails sont nombreux et les textures sont parfois presque palpables.

Lara, quant à elle, est plus belle que jamais et magnifiquement animée, tout comme les différents protagonistes de l'histoire. Le jeu reprend l'essence du reboot et offre son lot d'explosions, de scènes hollywoodiennes et de scripts qui se déclenchent à un rythme parfois effréné. Le doublage est également bon et la bande-son comparable au reboot.

D'ailleurs, il y a un peu trop de choses qui se comparent au reboot. Dans le fond, ce Rise of the Tomb Raider aurait pu être un DLC standalone du reboot car au final, il n'est qu'une version 1.5 et on retrouve les mêmes défauts de gameplay que dans l'original, même si quelques trucs ont été ajoutés.

 

tr lumiere

 

Un gameplay 1.5

Tout comme dans l'opus précédent, l'arc s'avère complètement abusé et surpuissant. À la fin du jeu, vous pourrez éliminer une dizaine d'ennemis sans problème en 2 flèches. Entre les explosifs et les nuages de poison, Lara dispose d'un arsenal létal impressionnant. Son piolet lui permet de tuer furtivement (tout comme l'arc), le fusil automatique aura de quoi calmer les ennemis récalcitrant, tout comme les révolvers et le fusil à pompe viendra au bout des plus coriaces.

Mais voilà, on revient essentiellement à l'arc, parce que non seulement il s'améliore facilement, mais il est le véritable couteau de suisse de cette aventure. Notre Lara pourra en effet améliorer l'intégralité de son équipement via ce qu'elle trouve dans la nature, sur les animaux et les cadavres ennemis. Elle pourra même concevoir des bombes, des bandages et quelques petits trucs qui lui rendront la vie plus facile.

 

 

Les ressources seront plus difficiles à cumuler en début de jeu. Au bout de quelques heures, vous ne vous poserez plus vraiment de questions puisque non seulement vous pourrez récupérer vos flèches sur vos victimes, mais en plus, il y a des ressources absolument partout. Pour ma part, j'ai pu faire exploser des ennemis et les empoisonner tout au long de l'aventure, sans avoir à chercher absolument les matériaux nécessaires.

Tout comme dans la version 2013, les feux de camp permettront de se déplacer rapidement sur la carte ainsi que d'améliorer les compétences (si vous avez accumulé suffisamment d'expérience bien entendu) de notre archéologue dans trois branches soit castagneur, chasseur et survivant. D'ailleurs, la survie, déjà minimaliste à l'origine n'a absolument pas été améliorée et à la limite, elle a été oubliée. Tuer les animaux ne sert, en réalité, qu'à récupérer du matériel de craft. Ni plus, ni moins.

Pour revenir aux arbres de compétences, il est intéressant de débloquer les différentes attaques au corps-à-corps qui permettent d'esquiver et de contre-attaquer ou alors de tuer rapidement un ennemi. L'IA étant totalement débile, il arrive fréquemment que l'on fasse des "tas" d'ennemis façon charnier. D'ailleurs, Lara est littéralement une psychopathe... Elle tue des dizaines d'ennemis à la chaîne sans se poser la moindre question.

 

tr ia

 

Son seul objectif étant de  vérifier les théories de son père concernant le prophète immortel. Tout ce qui se mettra en travers de sa route est juste bon à être éliminé et ce, même si on tombe sur certains enregistrements d'hommes de main qui semblent de poser de sérieuses questions sur ce qu'ils font dans les montagnes. Vous l'aurez compris, le scénario ne brille pas vraiment par ses prises de consciences ou ses exposés philosophiques. D'un autre côté, ce n'est pas non plus ce qu'on lui demande et l'histoire reste prenante même s'il faut avouer que tout ça est tout de même bien paresseux dans son dénouement.

Malgré ces défauts, l'immersion est au rendez-vous. Il y a déjà l'aspect graphique, mais aussi la bande-son complètement adaptée à l'action. Le rythme change avec la tension des gunfights ou des attaques furtives, un vrai régal. Finalement, on retrouve essentiellement les mêmes qualités et les mêmes défauts que le jeu original, mais sincèrement, si on a aimé le reboot, on accroche à celui-ci sans problème !

L'exploration 2.0

Le gros plus de ce Rise of The Tomb Raider, c'est, sans aucun doute, l'aspect exploratoire. Si dans le précédent volet, on se retrouvait finalement avec un univers assez étriqué, ici, les frontières sont repoussées et certaines cartes sont réellement énormes, donnant l'impression d'être en face d'un monde ouvert.

Si vous daignez explorer les cartes dès le départ, vous vous apercevrez rapidement que de nombreux lieux sont inaccessibles et nécessitent des explosifs ou des flammes pour qu'on puisse y accéder. Il suffira donc de revenir plus tard. En attendant, vous aurez tout de même de quoi fair entre les grottes (nombreuses) parfois dangereuses et habitées par des meutes de loups ou des ours et les tombeaux.

 

tr ruines

 

D'ailleurs, attardons-nous sur ces fameux tombeaux. Ils sont aussi nombreux que petits et très bien faits. Il vous rappelleront ce qui a fait le succès de la licence, soit des énigmes parfois tordues à résoudre pour accéder à un trésor (qui se concrétisera par un point de compétence additionnel).

Dans un premier temps, vous devrez visiter la salle, utiliser votre capacité de survie et réfléchir à ce que vous devez faire pour atteindre le secret. Ça, c'est quand vous aurez trouvé l'entrée du tombeau, parce que certains sont vraiment bien cachés. On peut donc perdre allègrement entre 5 et 30 minutes sur un de ces tombeaux et on a une seule hâte, trouver le suivant !

En marge du titre, vous trouverez également des cartes à collectionner que vous pourrez utiliser dans le mode expédition qui consiste à finir un niveau avec des paramètres limitatifs dans le délai le plus court possible. Vous pourrez comparer vos scores avec vos amis et la planète entière. Ce n'est pas fantastique, mais ça reste amusant.

 

tr youhou

 

Conclusion

Oui, Rise of The Tomb Raider est une version 1.5 du reboot. Le 0.5 additionnel a tout de même son importance ! Les scènes spectaculaires se sont multipliées, le craft prend une réelle dimension, l'exploration a été largement mise en valeur et graphiquement, c'est encore plus grandiose !

Ce titre aurait pu être une véritable version 2.0 si l'IA avait été améliorée (ils sont quand même très cons les ennemis), que le scénario avait été plus original (il ressemble beaucoup au premier par certains aspects) et si l'arc n'était pas toujours l'arme toute puissante rendant le reste anecdotique. Truc un peu dommage, j'ai même trouvé l'arc encore plus indispensable en lançant le jeu en difficile et vous n'utiliserez les armes à feu que lorsque le contexte vous y oblige.

La magie opère tout de même facilement et on s'amuse beaucoup malgré les quelques défauts du titre. Il faut tout de même reconnaître que beaucoup de choses ont été améliorées. Quant à la durée de vie, il m'aura fallut une dizaine d'heure pour compléter le jeu à 62% sans me presser particulièrement.

Si vous avez aimé le reboot ou que vous êtes un fan de Uncharted, Rise of The Tomb Raider vous plaira sans aucun problème.

En bref:

  • Les +:
  • Vraiment très beau dans l'ensemble
  • L'exploration mise en avant
  • Les tombeaux très bien conçus
  • Des scènes hollywoodiennes un peu partout
  • Les -:
  • L'IA des ennemis dans les choux
  • Un scénario parfois paresseux
  • L'arc toujours surpuissant

 

 

 

Informations supplémentaires

  • Développeur: Crystal Dynamics
  • Éditeur: Square Enix
  • Style: Action, 3e personne
  • Version: Française intégrale
  • Multijoueur: Non
  • Copie fournie par: achetée

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.