Menu

Windows 7 activator : L'hécatombe

  • Écrit par JC

Fredzone avait raison, la mise à jour au doux nom de KB971033 a fait un ravage chez les Windows 7 piratés. Toutefois, malheureusement pour Microsoft, cette mise à jour n'est qu'une écharde dans le pied du pirate qui n'a pas besoin de se fouler pour contourner le procédé.

 

 

Logo

 

Ah ben c'était pas malin les gars

Il y a quelques semaine, deux techniciens que je connais relativement bien (salut les gars, je vais me foutre de votre gueule) ont eu une idée de génie (... ou pas). En effet, ils travaillent dans une structure regroupant un parc de 114 PCs ce qui est tout de même conséquent. Le problème, c'est que ces 114 PCs sont répartis dans une 50aine de micro-entreprises dont chacune possède son jeu de licences Windows 7 qui a été acheté l'an dernier. Et ça, c'est le pire scénario que je puisse voir puisque le réseau est monstrueusement hétérogène.

Jusque là tout allait bien, sauf que de nombreuses machines ont été ou changées ou modifiées au début de l'année pour X raisons (disque dur, carte graphique, etc.). Ce type de manipulations pose un problème. Vous devez en effet réactiver Windows mais voilà dans 99.9% des cas la réactivation ne peut pas se faire en ligne mais par téléphone et ça, c'est long, vraiment très très long. Donc mes 2 joyeux lurons, n'ayant pas l'envie de perdre 5 à 10 minutes sur plus de 70 machines modifiées ont décidé d'appliquer un crack systématiquement, ce qui fait gagner environ 11 heures de discussion avec une boîte vocale qui n'a aucun humour.

Et là, c'est le drame

Ce matin s'est activée une mise à jour, la KB971033 présumée détecter environ 70 cracks et donc désactiver Windows 7 en vous affichant une jolie fenêtre. Quand ça vous arrive, c'est bien lourd, mais quand ça arrive à 70 machines de votre parc c'est moins rigolo (quoique, j'ai beaucoup ri). Donc voilà nos techniciens bien emmerdés à devoir entrer à nouveau les licences à la main et réactiver le tout par téléphone.


En fait, cette mise à jour se contente de vérifier les fichiers liés à l'activation (WAT) et de remettre en place ce qui est modifié. Ainsi, vous perdez l'activation au premier reboot. Certains ont même perdu l'explorer. Tout ça pour dire que si vous avez utilisé un crack et que vous affichez dans le menu Système du panneau de configuration "Windows est activé", vous avez de fortes chances de ne pas apprécier le redémarrage de votre machine.

 

genuine

 

Mais... c'est une mesure inutile

Oui et totalement... Pourquoi ? Parce que si les cracks sont en effet légion, il existe une autre forme de contournement : le WAT Remover qui lui, beaucoup plus radical, ne modifie aucunement la structure des fichiers que recherche la mise à jour mais se contente de les désactiver complètement, zombifiant le procédé. D'ailleurs une simple recherche sur un remover et vous verrez le résultat (non je ne vais pas vous donnez leurs noms quand même). L'effet du remover est visible en allant dans le panneau de configuration puis Système. En principe, il n'y a pas, en bas, la partie "Windows est activé".

Peut-être que Microsoft prépare quelque chose pour ce type de contournement mais pour le moment, les mesures prises ne sont qu'un coup d'épée dans l'eau puisque la solution était là avant même la mise à jour. Par contre, Microsoft a l'air d'avoir décidé de se bouger pour les mesures anti-piratages qui, sous Windows Vista, étaient quasiment nulles puisque les cracks n'ont jamais eu besoin d'évoluer.